LES DORTOIRS

La micro-crèche est un lieu où l’enfant participe à des activités variées lui permettant de faire différentes expériences et découvertes, et de s’ouvrir sur le monde qui l’entoure. Il invente également des activités et joue, seul ou en groupe. Ces temps sont pour lui de vraies sources de plaisir.

La part du jeu dans la journée de l’enfant est importante. Il favorise la construction psychique, affective et sociale du jeune enfant. Nous avons aménagé les espaces d’accueil de manière à favoriser l’éveil de l’enfant, dans un environnement sécurisant, riche et stimulant, qui éveille sa curiosité.

Par les activités, l’enfant développe de multiples capacités, dans différents domaines, ce qui le valorise et lui permet d’augmenter son capital d’estime de soi.

  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image

Slide

Le développement est le processus qui permet à l’enfant d’acquérir une certaine autonomie pratique dans la vie quotidienne et la maitrise progressive de son environnement. Il combine développement psychomoteur et maturation cérébrale. Il est favorisé par la qualité des échanges entre les enfants, les adultes et les stimulations de l’environnement dans lequel l’enfant évolue. Se développer participe au bien-être de l’enfant, qui se réalise et construit son estime de soi en progressant.
Le développement affectif et social passe par se sentir protégé et en sécurité. Pour favoriser la continuité entre la maison et la micro-crèche, nous accordons une attention particulière aux rituels et aux objets transitionnels que l’enfant associe aussi bien à la cellule familiale qu’à la micro-crèche. Cela lui apporte une forme de sécurité affective. C’est notamment le rôle de notre mascotte, Lykos.
Le développement cognitif et la communication jouent un rôle majeur dans les échanges entre individus. La transmission d’informations, les interactions permettent à l’enfant d’entrer dans un processus cognitif. L’acquisition du langage est l'un de nos objectifs, mais la communication passe également par d’autres médias. Au sein de notre micro-crèche, nous associons la communication verbale (nous nous adressons aux enfants avec un vocabulaire « adulte », nous ne traduisons pas ou ne faisons pas à leur place, préférant autant que possible les soutenir dans une démarche d'autonomie) et la communication gestuelle (avant de passer par le langage, la communication passe par le corps et les gestes. Par exemple, un bébé qui souhaite que le professionnel chante encore aura la capacité à "signer" le mot "encore" pour en réclamer une autre en faisant un geste, bien avant de pouvoir utiliser le mot "encore").
Deux cabanes d’éveil sensoriel (dynamique Snoezelen) sont installées dans chaque micro-crèche. L’approche Snoezelen est une démarche basée sur la stimulation et l’exploration sensorielles, tout en respectant une sécurité psycho-corporelle. La cabane blanche permet le lâcher prise, une ambiance relaxante et apaisante, et la cabane noire permet d’accentuer les éléments visuels (brillance, contrastes...). Exagérer dans la cabane noire les éléments visibles permet entre autres de travailler avec les enfants malvoyants.

 

Notre mascotte Lykos

Dans les temps de jeu, nous considérons que le rôle du professionnel est davantage d’intervenir sur l’espace que sur l’activité de l’enfant.
À différents moments de la journée, les professionnels proposent et animent des activités diverses, poursuivant un objectif pédagogique adapté à chaque stade de leur développement.
Le jeu libre est un temps durant lequel l’enfant expérimente, découvre, développe sa créativité, son imagination et se sociabilise. Laisser l’enfant jouer librement, c’est également lui permettre de développer son autonomie. L’espace de la micro-crèche est aménagé avec plusieurs petits coins « jeux libres ». Parmi eux, un espace avec des jeux symboliques, mais également une structure de motricité (constituée de blocs de mousse permettant de créer des parcours). Quotidiennement, les enfants sortent dans le jardin de la micro-crèche. Cet espace est propice au jeu, et à la découverte d'un coin de nature. C’est la raison pour laquelle nous cultivons un potager.
Toutes les actions de la journée peuvent être considérées comme des activités dirigées (se laver les mains, manger, se déshabiller, ranger les jeux…). Elles contribuent à l’éveil, et au développement d’aptitudes motrices, sensorielles et cognitives. Selon l’âge et le développement psychomoteur des enfants accueillis, les activités peuvent prendre différentes formes, et certaines peuvent être dédiées à une classe d’âge en particulier. La structure propose aussi un atelier pour les plus grands autour des Kimochi™. Ces poupées, qui ont chacune leur personnalité, sont un outil pédagogique et ludique qui permet aux enfants de comprendre leurs émotions et d’apprendre à les exprimer.
Nous mettons plus particulièrement dans notre projet l’accent sur trois thèmes d’ateliers : la musique, le livre, et la découverte de l’art.

Le développement est le processus qui permet à l’enfant d’acquérir une certaine autonomie pratique dans la vie quotidienne et la maitrise progressive de son environnement. Il combine développement psychomoteur et maturation cérébrale. Il est favorisé par la qualité des échanges entre les enfants, les adultes et les stimulations de l’environnement dans lequel l’enfant évolue. Se développer participe au bien-être de l’enfant, qui se réalise et construit son estime de soi en progressant.
Développement affectif et social passe par se sentir protégé et en sécurité. Pour favoriser la continuité entre la maison et la micro-crèche, nous accordons une attention particulière aux rituels et aux objets transitionnels que l’enfant associe aussi bien à la cellule familiale qu’à la micro-crèche. Cela lui apporte une forme de sécurité affective. C’est notamment le rôle de notre mascotte, Lykos.
Le développement cognitif et la communication joue un rôle majeur dans les échanges entre individus, la transmission d’informations, les interactions permettent à l’enfant d’entrer dans un processus cognitif. L’acquisition du langage est donc un de nos objectifs, mais la communication passe également par d’autres médias. Au sein de notre micro-crèche, nous associons et proposons la communication verbale (nous nous adressons avec un vocabulaire « adulte », nous ne traduisons pas ou ne faisons pas à sa place, préférant autant que possible le soutenir dans une démarche d’interactivité avec l’autre) et la communication gestuelle (avant de passer par le langage, la communication passe par le corps et les gestes et par exemple un bébé qui souhaite que le professionnel chante encore, il aura la capacité de signer le mot « encore » pour en réclamer une autre).
Deux cabanes d’éveil sensoriel avec une dynamique Snoezelen est installé dans la micro-crèche. L’approche Snoezelen est une démarche basée sur des propositions de stimulation et d’exploration sensorielles tout en respectant une sécurité psycho-corporelle. La cabane blanche permet le lâcher prise, une ambiance relaxante et apaisante et la cabane noire permet d’accentuer les éléments visuels (brillance, contrastes). Le principe d’exagérer les éléments qui deviennent visibles permet entre autres de travailler avec les enfants malvoyantes.

 

Notre mascotte Lykos

 

> Réduire cet encart <

Dans les temps de jeu, nous considérons que le rôle du professionnel est davantage d’intervenir sur l’espace que sur l’activité de l’enfant.
À d’autres moments de la journée, les professionnels proposent et animent des activités diverses, poursuivant un objectif pédagogique adapté à chaque stade de leur développement.
Le jeu libre est un temps durant lequel l’enfant expérimente, découvre, développe sa créativité, son imagination et se sociabilise. Laisser l’enfant jouer librement, c’est également lui permettre de développer son autonomie. L’espace de la micro-crèche est aménagé avec plusieurs petits coins « jeux libres ». Parmi eux, les jeux symboliques mais aussi une structure de motricité. Quotidiennement, les enfants sortent dans le jardin de la micro-crèche. Cet espace est propice au jeu, et à une découverte de la nature. C’est la raison pour laquelle nous cultivons un potager.
Toutes les actions de la journée peuvent être considérées comme des activités dirigées (se laver les mains, manger, se déshabiller, ranger les jeux…). Elles contribuent à l’éveil, et au développement d’aptitudes motrices, sensorielles et cognitives. Selon l’âge et le développement psychomoteur des enfants accueillis, les activités peuvent prendre différentes formes, et certaines peuvent être dédiées à une classe d’âge en particulier. La structure propose aussi un atelier pour les plus grands autour des Kimochi™. Ces poupées, qui ont chacune leur personnalité, sont un outil pédagogique et ludique qui permet aux enfants de comprendre leurs émotions et d’apprendre à les exprimer.
Nous mettons plus particulièrement dans notre projet l’accent sur trois thèmes d’ateliers : la musique, le livre, et la découverte de l’art.

 

> Réduire cet encart <